2013. Mon odyssée musicale (1)

“Chronique d’une fin annoncée”… J’ai pensé y mettre un terme et ainsi réaliser ce titre programmatique. Mais j’ai changé d’avis.

En ce mois de décembre, une rétrospective en plusieurs parties de ce qu’a été mon année musicale me semble être une séduisante idée.

____________

L’évènement marquant de mon année musicale, est la réalisation de trois de mes rêves  : 
– assister à un vrai, grand concert.
– visiter le pays dont la musique a envahi mon quotidien.
– voir les CNBLUE sur scène.

2013 a scellé ma passion démesurée pour les CNBLUE. Cette année a confirmé le fait que j’en faisais toujours trop pour ce groupe; elle m’a aussi appris que l’excès couplée à ce qu’il faut de folie pouvait parfois mener à l’accomplissement de choses que l’on croyait impossible.

Sur le plan musical et comme il convient, en toute subjectivité, Yonghwa, Jonghyun, Minhyuk et Jungshin ont réalisé de belles choses. Re:Blue est l’album coréen que j’attendais. Il marque le début d’une nouvelle ère, qui ne renie en rien l’ancienne mais qui prône ou semble le faire, une condition plus assurée, plus assumée de l’entité CNBLUE.
Blind Love, Lady et What Turns You On, sont à mon sens sortis à intervalles trop rapprochés. J’ai pu m’en rendre compte, car nouveauté de cette année, je reçois mes albums deux ou trois jours après leur sortie japonaise. Il en résulte le fait suivant : je suis incapable de citer toutes les chansons présentes sur chacun des CDs.  
Du point de vue du genre, les CNBLUE (au Japon) ont délaissé le rock au profit de la pop/rock. C’est intéressant (je le pense), mais je l’avoue, Just please, In my head, Time is over ou Come on me manque un petit peu.
J’ai du mal à inclure Present – Japan Best Album à leur discographie 2013. Et pour cause, Present est un condensé du “meilleur” des CNBLUE au Japon (parmi leurs récents albums), traduit en coréen. Très grossièrement, il synthétise les CDs précités. Je ne suis pas friande de ce concept même si j’ai été stupéfaite du résultat : le coréen ne dénature aucune chanson et confère même à certaines, une signifiance (sens que recrée le récepteur) nouvelle.
Je préfère quand même les versions originales… Mon changement ne s’est pas fait cette année. 

Je finirai de parler des CNBLUE en évoquant Blue Moon. Dans le langage courant, “blue moon” est employé métaphoriquement pour qualifier un fait exceptionnel.
C’est littéralement ce que représente ce concert pour moi. Je suis incapable de raconter ce moment, je suis incapable de me souvenir de ce qu’il s’est passé. La seule certitude que j’ai, c’est d’avoir été heureuse et comblée pendant environ deux heures. C’est une chose qui s’est produite dans ma vie mais qui demeure irréelle. Je l’ai vécu et oublié. Seul le manque que je ressens parfois me permet de me dire que ça a été réel.
Blue Moon est l’ovni de mon année musicale.

Publicités

3 réflexions sur “2013. Mon odyssée musicale (1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s