J’ai écouté…

Lana Del Rey. Présentée comme le nouveau phénomène de la musique mondiale, Lana Del Rey est l’artiste à la mode du moment. Cela fait quelques mois que l’enthousiasme dans le petit réseau musical que je fréquente – composé de jeunes "music media manager” et d’artistes français indépendants – grandit. Sous leur impulsion, j’ai dans un premier temps “succombé” au charme de l’interprète de Born to Die et Video Games – participant à créer le buzz mondial – sans vraiment questionner ce succès.

lana-del-rey-blue-jeans

Pourtant, cristalliser autant l’attention implique d’être attendu au tournant ( le revers de la médaille…) et Elisabeth Grant, de son vrai nom, ne déroge pas à cette implacable logique. Aussi, aux yeux de tous (ou presque) elle était “parfaite” lorsqu’elle n’était qu’une envoûtante voix au physique avantageux (je ne la trouve pas tellement belle mais elle est distinguée et son image a été travaillée de telle sorte qu’elle a quelque chose qui accroche le regard). Cependant, lorsque la chanteuse s’est incarnée dans son personnage – elle n’était jusqu’à lors qu’une image inanimée – pour promouvoir sa musique, le charme s’est quelque peu dissipé. Avec la sortie de son album, il s’est totalement évanoui.

Non pas qu’après l’avoir encensée, le monde de la musique l’accable. Il semble juste vouloir l’apprécier à sa juste valeur. Je l’interprète tout du moins, ainsi.

Pour ma part, il en va de même : au début, j’ai adoré le “produit” (rien de péjoratif ici), sa voix, son look, le mystère l’entourant . Petite précision, j’ai adoré mais sans être complètement transportée (J’ai beau aimé tout et n’importe quoi, je garde toujours une petite réserve quant aux artistes présentés comme les nouveaux x ou y, j’attends de voir.). Suivant sa carrière de loin, je me suis mise à lire des articles ici et là, sans regarder ses premières prestations live. Puis j’ai eu écho de son direct raté dans le Saturday Night Live, je me suis “amusée” à remarquer l’inconstance des journalistes ou blogueurs, sans regarder la-dite vidéo. “Lana Del Rey, l’étoile filante ?” se demandait-on.

Finalement, j’ai vu ses performances live, dans le Grand Journal de Canal + notamment, et j’ai trouvé ça très bien. Look soigné, bonnes émotions, belle interprétation donc et belle voix. Et là, ma curiosité a été piquée, où était le problème de cette demoiselle ? Pourquoi son charme qui faisait à la base taire toutes les critiques n’opérait plus ?

Menant mon enquête personnelle, je suis allée écouter son album et j’ai vu “LE live de la honte” (u__u”).

Mon avis.

Born to Die comprend des sonorités très intéressantes.

Lana Del Rey a une voix. Une voix reconnaissable dont les titres de son album sont bien imprégnés. Musicalement c’est bien travaillé. Je disais dans un de mes précédents articles que le CD de Youssoupha était “bien travaillé”. Certes, mais celui-ci se situe à un tout autre niveau. Les producteurs de l’opus ont été ici, précis. Tellement, que l’on pourrait pressentir le gros coup commercial, en ce sens qu’il contient très peu de surprises musicales tout est assez formaté. On a entendu Video Games et Born To Die, on ne sera pas dépaysé en entendant son premier projet artistique abouti.

N’étant ni une professionnelle de la musique, ni puriste en quoique ce soit, ça ne me dérange pas. Les “surprises” peuvent parfois être mauvaises donc je me satisfait de ce genre d’opus. Néanmoins, l’écoute de Born to Die m’a permise de comprendre la relative déception des critiques qui s’attendaient à un petit ouragan musical.

Les 4 premiers titres (Born to Die, Off The Races, Blue Jeans et Video Games) sont parfaitement disposés, ils font partie des meilleurs du CD. Jolie atmosphère pour commencer. Diet Mountain Dew n’est pas mauvais, mais il casse la dynamique du début. Je n’aime pas beaucoup National Anthem – question de sensibilité. Dark Paradise (que je trouve joli) rappelle les premiers titres, la fraicheur en moins. Radio est plus réussi (musique top !). Carmen est une erreur. Million Dollar Man est bon. Summertime Sadness et This is What Make Us Girls, s’écoutent puis s’oublient. Without You est intéressant. Lolita se situe après Without You et est moins bon, c’est tout ce que j’en retiens. Lucky Ones, j’aime bien.

Si on aime Lana Del Rey et son univers, Born to Die sera un très bon album. Pour ma part, j’ai apprécié mais euh il y a trop de Lana Del Rey dans cet album. Hihi ! Je m’explique, sa voix et “ses” mélodies – qui sont sensiblement les mêmes – deviennent vite lassantes.

 

Il est très joli ce live !!

____________________________________

Pour “la vidéo de la honte”… Franchement c’est beaucoup de bruit pour pas grand chose. Son interprétation n’est pas géniale mais baaaaah j’ai entendu pire. En plus, elle a eu l’honnêteté de déclarer qu’elle était plus “une chanteuse de studio”, qu’elle n’était pas (encore ?) à l’aise en direct. Ses autres live sont par ailleurs, de bonne qualité. En outre, elle débute, donc on peut lui pardonner cette “contre-performance”.

 

J’attends de voir vers quoi elle se dirigera dans le futur.

Sur ce, narvu ou pas… ^.~

Publicités

4 réflexions sur “J’ai écouté…

  1. Lana Del Rey avait aussi piqué ma curiosité un moment. J’étais allée écouter ses chansons, sur Deezer au moment où elle a sorti « Born To Die ». Moi je n’accroche pas vraiment, comme tu dis, toutes les chansons ont la même « mélodie », je me suis vite lassée. Ensuite pour ce qui est du soi-disant live raté, on voit qu’elle souffre mais ça n’est pas catastrophique, il y a pire, je sais que Florence + the machine dans le live de « Album de la semaine » avait été aussi, selon moi, « contre-performante » pour reprendre ton expression. Après, c’est sûr c’est décevant mais tant que ça les rend meilleurs sur leurs prochains lives, si on aime, on soutient mdr ! =) Je sais qu’à force ça semble pas sincère de le dire tout le temps mais très franchement, joli article.. 😉

    • Nous sommes entièrement d’accord !!!! Oui ben rares sont les artistes qui n’ont pas au moins une performance ratée – ou presque. Comme tu dis, bien souvent ça peut pousser à les suivre pour « voir » leur progrès. Tu vas dire que je ne parle que de ça en ce moment… Mais j’ai revu le 1er live des CN Blue qui est assez approximatif, rien à voir avec leurs concerts actuels, notamment le japonais « 392 truc » (Bluestorm je ne l’ai pas vu en entier encore, j’attends mon dvd… T__T).

      Ooooooooooooooooooooh MERCI ! ça me touche chaque fois. ^.^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s